AccueilHome
Notre équipe
Services et tarifs
A propos de la traduction
Actualités et projets
Nous contacter
Conditions générales
Accueil

Carpe Sensum - Traducteurs libéraux associés

Membre de la SFT


Caroline LELONG
Frédéric MAGNANT

McKinley PINIER
___________________

ANGLAIS, ALLEMAND, ROUMAIN vers le FRANÇAIS

***

FRANÇAIS et JAPONAIS vers l’ANGLAIS

____________________

Traduction médicale et pharmaceutique
Scientifique
Juridique
Économique
Communication d'entreprise
Organisations internationales
Rédactionnel
Informatique
Marketing


DEMANDER UN DEVIS



Consultez le guide de l'acheteur de traductions publiée par la SFT : « Traduction : faire les bons choix »

Traduction - Faire les bons choix



« Les traducteurs ont une fonction de civilisation. Ils sont des ponts entre les peuples. Ils transvasent l'esprit humain de l'un chez l'autre. Ils servent au passage des idées. C'est par eux que le génie d'une nation fait visite au génie d'une autre nation. Confrontations fécondantes. Les croisements ne sont pas moins nécessaires pour la pensée que pour le sang.
Autre fonction des traducteurs : ils superposent les idiomes les uns aux autres, et quelquefois, par l'effort qu'ils font pour amener et allonger le sens des mots à des acceptions étrangères, ils augmentent l'élasticité de la langue. A la condition de ne point aller jusqu'à la déchirure, cette traction sur l'idiome le développe et l'agrandit.
L'esprit humain est plus grand que tous les idiomes. Les langues n'en expriment pas toutes la même quantité. Chacune puise dans cette mer selon sa capacité. Il est dans toutes plus ou moins pur, plus ou moins trouble. Les patois puisent avec leur cruche. Les grands écrivains sont ceux qui rapportent le plus de cet infini.
(...)
Où un idiome s'arrête, l'autre continue. Ce que l'un dit, l'autre le manque. Au delà de tous les idiomes, on aperçoit l'inexprimé, et au delà de l'inexprimé, l'inexprimable.
Le traducteur est un peseur perpétuel d'acceptions et d'équivalents. Pas de balance plus délicate que celle où l'on met en équilibre les synonymes.
(...)
Les idiomes sont un effort.
Ceci explique la difficulté considérable des traductions.
(...)
Aux difficultés intérieures, ajoutez les difficultés extérieures ; aux obstacles qui sont dans la langue, aux obstacles qui sont dans l'écrivain, ajoutez les complications qui sont autour du traducteur, ajoutez les préjugés du moment, les antipathies nationales, les maladies inoculées par les rhétoriques, les scrupules, les effarouchements, les pudeurs bêtes, les résistances du petit goût local au grand goût éternel.
(...)
Les grands écrivains font l'enrichissement des langues, les bons traducteurs en retardent l'appauvrissement. »


Victor Hugo, Proses Philosophiques - Les Traducteurs

Haut de la page



AccueilHome